En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

PeaMUST

Objectifs et contexte

Le projet PeaMUST vise à tirer avantage des technologies de séquençage, de génotypage et de phénotypage à haut-débit, pour résoudre les problèmes posés par les stress multiples qui pénalisent le rendement de la culture du pois.

Contexte

Champs_pois
De multiples enjeux agricoles ...

L'agriculture mondiale doit faire face aux défis majeurs de l'augmentation de la demande alimentaire d'une population en croissance, couplée à la nécessité de diminuer les apports de fertilisants et de pesticides ainsi que de limiter les effets négatifs du changement climatique sur les productions agricoles.

En France, les systèmes de culture ont largement évolué depuis les 50 dernières années vers des systèmes de rotations simplifiées excluant souvent les légumineuses à graines. Des changements importants dans les modes de production agricole sont nécessaires et une adaptation des variétés cultivées à des systèmes de cultures à faibles intrants est requise, pour relever le défi d'une production durable d'aliments de bonne qualité. En effet, l'utilisation des légumineuses dans les rotations arables a des bienfaits écologiques significatifs qui peuvent permettre de répondre à ces attentes d'aliments de qualité, bons pour la santé, avec un système de production économique et respectueux de l'environnement.

D'autre part, les légumineuses, en tant qu'hôtes de bactéries fixatrices d'azote et utilisées en culture intermédiaire dans les rotations, permettent une réduction des besoins en fertilisants azotés et en pesticides et permettent en conséquence une réduction des émissions de gaz à effet de serre.

... Mais des rendements encore très instables

Les cultures de légumineuses produisent des graines riches en protéines qui sont d'excellents compléments protéiques dans les régimes à base de céréales chez l'Homme et l'animal. Néanmoins, les légumineuses à graines restent sous-utilisées par les agriculteurs européens, principalement en raison de leur rendement instable. L'Europe importe donc 70% de sa consommation en protéines végétales, alors que celle dernière pourrait être comblée par sa propre production.

Le pois fourrager est la principale culture légumineuse en France. Cependant son développement a été freiné pas l'instabilité du rendement, qui contribue à la baisse de confiance des agriculteurs dans le pois au regard  des revenus engendrés.

Différents stress biotiques et abiotiques sont responsables de cette instabilité, avec  des impacts différents suivant le type de pois cultivé (pois d'hiver ou de printemps) :

  • Des maladies telles que la pourriture racinaire due au pathogène Aphanomyces euteiches ou l'aschochytose causée par le champignon Didymella pinodes 
  • Des attaques d'insectes (pucerons, sitones,  thrips ou charançons). 
  • Gel, sécheresse ou forte chaleur en période de floraison ou de remplissage de la graine.
Dégats_aphanomyces
Pois_pucerons
Bruche_insecte

Dégâts sur le pois dus à Aphanomyces

Pucerons sur une gousse de pois

Bruche: bioagresseur du pois

Les Objectifs

Le projet PeaMUST vise à développer de nouvelles variétés de pois et à optimiser les interactions plantes-symbiotiques pour obtenir un rendement et une qualité de la graine stabilisés, dans un contexte de réduction de l'usage de pesticides et de changement climatique. Une augmentation du rendement de 5-7 q/ha est espérée.
Le projet vise également à ouvrir de nouvelles perspectives dans les mécanismes de tolérance aux stress multiples via la combinaison de modélisations génomiques, génétiques, physiologiques et agronomiques.

Pour atteindre cet objectif ambitieux, PeaMUST s'étendra sur 8années (2012-2019) et bénéficiera de la contribution des entreprises majeures dans la sélection et d'un large partenariat scientifique et technique.

pois_gousses